Expérimenter de nouveaux services pour les seniors

Solitude. Isolement. Perte d’autonomie. Le défi du vieillissement pose des questions concrètes, collectives et locales. L’Union Sociale de l’Habitat Centre-Val-de-Loire renforce l’accompagnement des bailleurs en faveur du « bien-vieillir chez soi ». Objectif : développer une offre globale de services opérationnels, mise à disposition des organismes de logement social. Interview de Hélène Quenouille, directrice de l’USH Centre-Val-de-Loire, qui pilote le projet engagé début 2021 avec une vingtaine de bailleurs de la région, et l’accompagnement de DELPHIS et DEL&COOP’. Ce projet bénéficie de l’appui financier des six départements et de partenaires.
Seniors, vieillissement

Quel est l’enjeu du vieillissement dans votre région ?

Hélène Quenouille : Avec les 34 organismes de logement social en Centre-Val-de-Loire, engagés dans une politique d’accompagnement au vieillissement, nous souhaitons mieux répondre à l’inquiétude des seniors. Selon une enquête* menée en 2019 auprès des locataires de +75 ans de notre région, un sur trois craint de ne pas pouvoir vivre durablement chez lui ; un sur cinq souffre d’isolement. Leur accès aux nouvelles technologies est faible, et la question de la mobilité est problématique à partir de 80 ans, dans un territoire en grande part rural.

L’USH Centre Val de Loire a lancé un projet pour outiller les bailleurs sociaux de la région, avec la volonté d’aller au-delà de l’adaptation du bâti. Il s’agit d’offrir à l’ensemble des locataires une qualité de service adaptée, dans la proximité. Le défi est de préserver le maintien à domicile des locataires (19 ans d’ancienneté en moyenne dans leur logement) et de préparer l’accueil des seniors de demain. Cela permet de conforter l’ancrage territorial des bailleurs et l’attractivité des logements.  

Pouvez-vous présenter votre projet ?

Hélène Quenouille : Notre projet repose tout d’abord sur une veille sociale à l’échelle de la région pour approfondir l’analyse des besoins. Nous avons identifié un panel de 600 locataires (100 par département) âgés de 65 ans et plus, et nous allons à leur rencontre au travers de visites à domicile et ateliers collectifs. C’est important pour susciter la parole, recueillir leur ressenti sur leurs conditions de vie, écouter les freins qu’ils rencontrent au quotidien. Nous les invitons aussi à exprimer leurs besoins pour demain.

Nous sommes accompagnés par DELPHIS qui apporte son expertise dans le vieillissement et son appui méthodologique pour mobiliser les seniors et construire les outils de suivi. DEL&COOP’ est en charge de former l’équipe (6 chargé.e.s d’animation référents seniors et une chargée de mission), qui mène les entretiens et les ateliers collectifs.

Quelles sont les perspectives ?

Hélène Quenouille : Notre analyse se nourrit des échanges avec les seniors, initiés en mai dernier avec les premières visites. Avec l’appui de DELPHIS, notre mission est d’identifier et modéliser les services à développer. Nous partagerons les propositions lors des ateliers collectifs au second semestre, avant d’établir un cahier des charges. Celui-ci portera sur une offre globale de services complète et opérationnelle, qui sécurise le maintien à domicile des seniors. Elle sera mise à disposition des bailleurs au terme du projet, à l'été 2022.

L’expérimentation des organismes de logement social autour de nouveaux services, se développe en complémentarité avec les acteurs du territoire. Notre projet, inscrit dans les politiques publiques locales, s’appuie sur une cartographie des acteurs du vieillissement en région. Il vise à renforcer et compléter les dispositifs actuels.

Notre démarche inclut également une étude de faisabilité économique, juridique et fiscale sur le développement des services aux seniors identifiés. Nous nous appuyons sur un cabinet d’avocats spécialisés pour proposer une offre cohérente avec la compétence des organismes de logement social, précisée par la loi ELAN.

En savoir plus :

A propos : La démarche régionale d’accompagnement au vieillissement est pilotée par l’USH Centre Val de Loire avec le soutien financier des 6 départements via la Conférence des financeurs, et de partenaires : CARSAT Centre Val de Loire, AG2R La Mondiale, Action Logement et Banque des territoires.

 

Photos : Paul Grognan, David Tett
*Enquête réalisée au premier semestre 2019, auprès d’un panel de 600 seniors âgés de 75 ans et plus, accueillis par 15 organismes adhérents, représentant plus de 75 % du parc régional. Menée par l’Institut d’études Règle de trois pour mieux connaître les conditions de vie des seniors et leurs attentes en matière de services.